Cession de droit à l'image d'un mineur

Téléchargez ce contrat aujourd'hui et votre accès à la plateforme juridique de référence LegalPlanet.pro est inclus :

  • Modèles de contrats en illimité
  • Mises à jour permanentes
  • Vos Conventions Collectives à jour
  • Questions Réponses juridiques gratuites
  • Accès au juridique applicable à votre Métier
Modèle de 'Cession de droit à l'image d'un mineur' à Télécharger (Format Word MS et Pages pour Mac OS, 15 pages, avec Mise à jour, Modifiable librement, Revente ou Publication interdite)

Plus de détails

Qu'est-ce que la cession de droit à l'image d'un mineur ?

La cession de droit à l'image d'un mineur est un acte juridique par lequel les représentants légaux d'un mineur (généralement les parents) autorisent une tierce personne ou une organisation à utiliser l'image de l'enfant. Cette cession doit respecter les dispositions légales en vigueur, notamment celles du Code civil et du Code de la propriété intellectuelle.

Quels sont les articles du Code civil relatifs à la cession de droit à l'image d'un mineur ?

Les articles 9 et 9-1 du Code civil sont particulièrement pertinents. L'article 9 dispose que "Chacun a droit au respect de sa vie privée". L'article 9-1 ajoute que "Chacun a droit au respect de la présomption d'innocence". Ces articles protègent le droit à l'image comme un aspect de la vie privée.

Quels sont les articles du Code de la propriété intellectuelle relatifs à la cession de droit à l'image d'un mineur ?

L'article L. 121-2 du Code de la propriété intellectuelle stipule que "L'auteur a seul le droit de divulguer son œuvre". Bien que cet article concerne principalement les œuvres artistiques, il est souvent invoqué pour protéger le droit à l'image, y compris celle des mineurs.

Quels sont les droits des parents concernant la cession de droit à l'image de leur enfant mineur ?

Les parents, en tant que représentants légaux, ont le droit de consentir ou de refuser la cession de droit à l'image de leur enfant. Ce consentement doit être explicite et écrit, conformément aux articles 371-1 et suivants du Code civil, qui régissent l'autorité parentale.

Quelles sont les obligations des parents lors de la cession de droit à l'image d'un mineur ?

Les parents doivent veiller à ce que la cession respecte l'intérêt supérieur de l'enfant, conformément à l'article 371-1 du Code civil. Ils doivent également s'assurer que l'utilisation de l'image ne porte pas atteinte à la dignité ou à la vie privée de l'enfant.

Quels sont les droits de l'enfant concernant la cession de son droit à l'image ?

L'enfant, même mineur, a le droit d'exprimer son opinion sur l'utilisation de son image, conformément à l'article 12 de la Convention internationale des droits de l'enfant. Ce droit est également reconnu par l'article 388-1 du Code civil.

Quelles sont les sanctions en cas de violation du droit à l'image d'un mineur ?

La violation du droit à l'image d'un mineur peut entraîner des sanctions civiles et pénales. L'article 226-1 du Code pénal prévoit des peines d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende pour atteinte à la vie privée par fixation, enregistrement ou transmission de l'image d'une personne.

Comment rédiger un contrat de cession de droit à l'image d'un mineur ?

Un contrat de cession de droit à l'image d'un mineur doit inclure les informations suivantes : l'identité des parties, l'objet de la cession, la durée, le territoire, les modalités d'utilisation de l'image, et la signature des représentants légaux. Il doit être conforme aux articles 1101 et suivants du Code civil relatifs aux contrats.

Quels sont les éléments essentiels d'un contrat de cession de droit à l'image d'un mineur ?

Les éléments essentiels incluent : l'identité des parties, l'objet de la cession, la durée, le territoire, les modalités d'utilisation de l'image, et la signature des représentants légaux. Ces éléments sont régis par les articles 1101 et suivants du Code civil.

La cession de droit à l'image d'un mineur est-elle révocable ?

Oui, la cession de droit à l'image d'un mineur peut être révoquée si elle porte atteinte à l'intérêt supérieur de l'enfant. Cette révocation doit être justifiée et peut entraîner des conséquences juridiques, conformément aux articles 1193 et suivants du Code civil.

Quels sont les recours en cas de litige sur la cession de droit à l'image d'un mineur ?

En cas de litige, les parents peuvent saisir le juge aux affaires familiales ou le tribunal de grande instance. Les articles 373-2-6 et suivants du Code civil permettent de régler les conflits relatifs à l'autorité parentale et à l'intérêt de l'enfant.

La cession de droit à l'image d'un mineur est-elle soumise à des conditions particulières ?

Oui, la cession doit respecter l'intérêt supérieur de l'enfant et ne pas porter atteinte à sa dignité ou à sa vie privée. Les articles 371-1 et suivants du Code civil, ainsi que l'article 12 de la Convention internationale des droits de l'enfant, sont applicables.

Quels sont les droits des tiers concernant l'image d'un mineur ?

Les tiers doivent obtenir le consentement des représentants légaux pour utiliser l'image d'un mineur. L'article 9 du Code civil protège le droit à l'image comme un aspect de la vie privée, et toute utilisation non autorisée peut entraîner des sanctions.

Quels sont les droits des mineurs dans le cadre de la cession de droit à l'image pour des activités commerciales ?

Les mineurs ont le droit d'être protégés contre toute exploitation commerciale de leur image. Les articles L. 7124-1 et suivants du Code du travail régissent le travail des enfants dans le secteur du spectacle et des activités commerciales, incluant l'utilisation de leur image.

Comment protéger l'image d'un mineur sur les réseaux sociaux ?

Les parents doivent veiller à ce que l'image de leur enfant ne soit pas utilisée sans leur consentement. Les articles 9 et 9-1 du Code civil protègent le droit à l'image et la vie privée, et les réseaux sociaux doivent respecter ces dispositions.

Quels sont les droits des mineurs dans le cadre de la cession de droit à l'image pour des activités artistiques ?

Les mineurs ont le droit d'être protégés contre toute exploitation de leur image dans le cadre d'activités artistiques. Les articles L. 7124-1 et suivants du Code du travail régissent le travail des enfants dans le secteur du spectacle, incluant l'utilisation de leur image.

Quels sont les droits des mineurs dans le cadre de la cession de droit à l'image pour des activités sportives ?

Les mineurs ont le droit d'être protégés contre toute exploitation de leur image dans le cadre d'activités sportives. Les articles L. 7124-1 et suivants du Code du travail régissent le travail des enfants dans le secteur du sport, incluant l'utilisation de leur image.

Quels sont les droits des mineurs dans le cadre de la cession de droit à l'image pour des activités éducatives ?

Les mineurs ont le droit d'être protégés contre toute exploitation de leur image dans le cadre d'activités éducatives. Les articles L. 7124-1 et suivants du Code du travail régissent le travail des enfants dans le secteur éducatif, incluant l'utilisation de leur image.

Quels sont les droits des mineurs dans le cadre de la cession de droit à l'image pour des activités publicitaires ?

Les mineurs ont le droit d'être protégés contre toute exploitation de leur image dans le cadre d'activités publicitaires. Les articles L. 7124-1 et suivants du Code du travail régissent le travail des enfants dans le secteur publicitaire, incluant l'utilisation de leur image.

Quels sont les droits des mineurs dans le cadre de la cession de droit à l'image pour des activités médiatiques ?

Les mineurs ont le droit d'être protégés contre toute exploitation de leur image dans le cadre d'activités médiatiques. Les articles L. 7124-1 et suivants du Code du travail régissent le travail des enfants dans le secteur médiatique, incluant l'utilisation de leur image.

Donnez votre avis

Cession de droit à l'image d'un mineur

Cession de droit à l'image d'un mineur

Modèle de 'Cession de droit à l'image d'un mineur' à Télécharger (Format Word MS et Pages pour Mac OS, 15 pages, avec Mise à jour, Modifiable librement, Revente ou Publication interdite)

Nouveau : avec Uplex.fr, signez tous vos documents juridiques (contrats, bons de commande …) avec une signature électronique fiable, sécurisée et reconnue juridiquement (conforme aux standards européens). Signature électronique 100% Sécurisée. En utilisant la signature électronique, vous accélérer votre productivité tout en préservant l’environnement.

QU’EST-CE QU’UNE SIGNATURE ÉLECTRONIQUE ?

Une signature électronique est un symbole ou un ensemble d’autres données au format numérique joints à un document électronique et appliqués ou adoptés par une personne avec l’intention de signer. Le plus souvent, les signatures électroniques prennent la forme d’une image représentant une signature physique.

POURQUOI UTILISER UNE SIGNATURE ÉLECTRONIQUE ?

Le fait de signer électroniquement des documents permet de gagner du temps. Si quelqu’un vous envoie un document à signer, vous n’avez plus à l’imprimer, le signer et le scanner pour enfin le renvoyer. Vous pouvez signer électroniquement le document en quelques minutes et le renvoyer immédiatement. Vous pouvez même ajouter votre signature électronique sur un document à l’aide de votre tablette ou d’un appareil mobile.

LÉGAL, SÉCURISÉ ET PROFESSIONNEL

La signature électronique a une forte valeur légale en France comme dans le reste de l’Union Européenne. Forte de nombreuses jurisprudences en sa faveur, elle a pu depuis quelques années prouver sa valeur juridique. La solution Uplex.fr  est conforme aux exigences techniques de la Signature Electronique Avancée et également de la Signature Electronique Qualifiée (SEQ) au sens du règlement eIDAS.  Des certificats numériques permettant de maximiser la sécurité des transactions et des signatures sont nativement intégrés à nos solutions (conformité aux exigences ETSI). Les signataires n’ont plus besoin d’acheter un certificat numérique avant de pouvoir effectuer une signature. Est intégré, un certificat de signature recevable devant les tribunaux, avec un système de traçabilité numérique complet permettant de confirmer la validité de vos transactions. La solution Uplex.fr repose également sur les normes de chiffrement, les pratiques de conservation et de stockage et la sécurité des données les plus rigoureuses du secteur. En conséquence, vous êtes assuré de l’intégrité des données et ainsi de la légalité de vos transactions.

COMMENT PROFITEZ DE LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE 

Étape 1. Téléchargez un modèle sur Uplex.fr

Étape 2. Adressez-nous par email votre document finalisé (contrat, bon de commande …) ainsi que l’email de votre / vos cocontractant(s).

Étape 3. Cliquez sur le lien « Signez électroniquement votre document » (envoyé également à votre cocontractant).