Contrat de cession de Parts sociales de SCI

En téléchargement

Téléchargez ce contrat aujourd'hui et votre accès à la plateforme juridique de référence LegalPlanet.pro est inclus :

  • Modèles de contrats en illimité
  • Mises à jour permanentes
  • Vos Conventions Collectives à jour
  • Questions Réponses juridiques gratuites
  • Accès au juridique applicable à votre Métier
Modèle de 'Contrat de cession de Parts sociales de SCI' à Télécharger (Format Word MS et Pages pour Mac OS, 15 pages, avec Mise à jour, Modifiable librement, Revente ou Publication interdite)

Plus de détails

Qu'est-ce qu'un contrat de cession de parts sociales de SCI ?

Un contrat de cession de parts sociales de SCI est un document juridique par lequel un associé d'une Société Civile Immobilière (SCI) transfère tout ou partie de ses parts sociales à un autre associé ou à un tiers. Ce contrat doit respecter les dispositions du Code civil et du Code de commerce.Selon l'article 1861 du Code civil, "les parts sociales ne peuvent être cédées qu'avec l'agrément de tous les associés, sauf stipulation contraire des statuts."

Quels sont les éléments essentiels d'un contrat de cession de parts sociales de SCI ?

Les éléments essentiels d'un contrat de cession de parts sociales de SCI incluent l'identification des parties, la description des parts cédées, le prix de cession, les modalités de paiement, et l'agrément des autres associés.L'article 1865 du Code civil précise que "la cession de parts sociales doit être constatée par écrit. Elle n'est opposable à la société qu'après signification à celle-ci ou acceptation par elle dans un acte authentique."

Quelle est la procédure d'agrément pour la cession de parts sociales de SCI ?

La procédure d'agrément pour la cession de parts sociales de SCI implique généralement une décision unanime des associés, sauf stipulation contraire des statuts. Cette procédure est régie par l'article 1861 du Code civil.L'article 1861 du Code civil stipule que "les parts sociales ne peuvent être cédées qu'avec l'agrément de tous les associés, sauf stipulation contraire des statuts."

Quels sont les droits et obligations des parties dans un contrat de cession de parts sociales de SCI ?

Les droits et obligations des parties dans un contrat de cession de parts sociales de SCI incluent le transfert de propriété des parts, le paiement du prix convenu, et le respect des formalités légales et statutaires.L'article 1865 du Code civil précise que "la cession de parts sociales doit être constatée par écrit. Elle n'est opposable à la société qu'après signification à celle-ci ou acceptation par elle dans un acte authentique."

Comment évaluer le prix des parts sociales dans un contrat de cession de SCI ?

L'évaluation du prix des parts sociales dans un contrat de cession de SCI peut se faire en fonction de la valeur des actifs de la société, des bénéfices futurs attendus, et des dettes éventuelles. Une expertise indépendante peut être requise.L'article 1843-4 du Code civil prévoit que "en cas de contestation sur la valeur des parts sociales, celle-ci est déterminée par un expert désigné, soit par les parties, soit, à défaut d'accord entre elles, par le président du tribunal de commerce."

Quelles sont les formalités à accomplir après la signature d'un contrat de cession de parts sociales de SCI ?

Après la signature d'un contrat de cession de parts sociales de SCI, il est nécessaire de notifier la cession à la société, de mettre à jour les statuts, et de publier un avis de modification dans un journal d'annonces légales.L'article 1865 du Code civil précise que "la cession de parts sociales doit être constatée par écrit. Elle n'est opposable à la société qu'après signification à celle-ci ou acceptation par elle dans un acte authentique."

Quels sont les impacts fiscaux d'un contrat de cession de parts sociales de SCI ?

Les impacts fiscaux d'un contrat de cession de parts sociales de SCI incluent la taxation des plus-values réalisées par le cédant et les droits d'enregistrement à payer par le cessionnaire. Les règles fiscales applicables sont définies par le Code général des impôts.L'article 726 du Code général des impôts stipule que "les cessions de parts sociales sont soumises à un droit d'enregistrement de 3 %."

Quelles sont les conséquences d'une cession de parts sociales sans agrément des associés ?

Une cession de parts sociales sans agrément des associés est nulle et non avenue. Les statuts de la SCI peuvent prévoir des sanctions spécifiques en cas de non-respect de la procédure d'agrément.L'article 1861 du Code civil stipule que "les parts sociales ne peuvent être cédées qu'avec l'agrément de tous les associés, sauf stipulation contraire des statuts."

Comment rédiger un contrat de cession de parts sociales de SCI ?

Pour rédiger un contrat de cession de parts sociales de SCI, il est recommandé de faire appel à un avocat ou à un notaire. Le contrat doit inclure les informations essentielles telles que l'identité des parties, la description des parts cédées, et le prix de cession.L'article 1865 du Code civil précise que "la cession de parts sociales doit être constatée par écrit. Elle n'est opposable à la société qu'après signification à celle-ci ou acceptation par elle dans un acte authentique."

Quels sont les risques liés à la cession de parts sociales de SCI ?

Les risques liés à la cession de parts sociales de SCI incluent la non-obtention de l'agrément des associés, des litiges sur la valeur des parts, et des conséquences fiscales imprévues. Il est important de bien préparer la cession et de consulter des professionnels.L'article 1843-4 du Code civil prévoit que "en cas de contestation sur la valeur des parts sociales, celle-ci est déterminée par un expert désigné, soit par les parties, soit, à défaut d'accord entre elles, par le président du tribunal de commerce."

Quelle est la différence entre une cession de parts sociales et une cession d'actions ?

La différence entre une cession de parts sociales et une cession d'actions réside principalement dans la nature juridique de la société. Les parts sociales concernent les sociétés civiles (SCI), tandis que les actions concernent les sociétés commerciales (SA, SAS).L'article 1845 du Code civil définit les sociétés civiles : "Les sociétés civiles sont celles auxquelles la loi n'attribue pas un autre caractère à raison de leur forme, de leur nature ou de leur objet."

Quels documents annexes sont nécessaires pour un contrat de cession de parts sociales de SCI ?

Les documents annexes nécessaires pour un contrat de cession de parts sociales de SCI peuvent inclure les statuts de la SCI, les derniers bilans financiers, et les procès-verbaux des assemblées générales. Ces documents permettent de vérifier la situation juridique et financière de la société.L'article 1865 du Code civil précise que "la cession de parts sociales doit être constatée par écrit. Elle n'est opposable à la société qu'après signification à celle-ci ou acceptation par elle dans un acte authentique."

Comment se déroule la notification de la cession de parts sociales à la SCI ?

La notification de la cession de parts sociales à la SCI se fait par signification à la société ou par acceptation de la cession dans un acte authentique. Cette formalité est essentielle pour rendre la cession opposable à la société.L'article 1865 du Code civil précise que "la cession de parts sociales doit être constatée par écrit. Elle n'est opposable à la société qu'après signification à celle-ci ou acceptation par elle dans un acte authentique."

Quels sont les effets de la cession de parts sociales sur les droits de vote et les dividendes ?

La cession de parts sociales entraîne le transfert des droits de vote et des droits aux dividendes au cessionnaire. Le cédant perd ces droits à compter de la date de la cession, sous réserve des formalités de notification et d'agrément.L'article 1844-1 du Code civil stipule que "chaque part sociale donne droit, dans la propriété de l'actif social et dans le partage des bénéfices, à une fraction proportionnelle à la part qu'elle représente."

Comment se calcule la plus-value lors de la cession de parts sociales de SCI ?

La plus-value lors de la cession de parts sociales de SCI se calcule en soustrayant le prix d'acquisition des parts du prix de cession. Cette plus-value est soumise à l'impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.L'article 150-0 A du Code général des impôts précise que "les plus-values réalisées par les particuliers lors de la cession de valeurs mobilières et de droits sociaux sont soumises à l'impôt sur le revenu."

Quels sont les droits d'enregistrement applicables à la cession de parts sociales de SCI ?

Les droits d'enregistrement applicables à la cession de parts sociales de SCI sont de 3 % du prix de cession, après application d'un abattement proportionnel à la fraction du capital social représentée par les parts cédées.L'article 726 du Code général des impôts stipule que "les cessions de parts sociales sont soumises à un droit d'enregistrement de 3 %."

Quels sont les recours en cas de litige sur la cession de parts sociales de SCI ?

En cas de litige sur la cession de parts sociales de SCI, les parties peuvent recourir à la médiation, à l'arbitrage, ou saisir le tribunal compétent. Les statuts de la SCI peuvent prévoir des clauses spécifiques de résolution des litiges.L'article 1843-4 du Code civil prévoit que "en cas de contestation sur la valeur des parts sociales, celle-ci est déterminée par un expert désigné, soit par les parties, soit, à défaut d'accord entre elles, par le président du tribunal de commerce."

Comment se fait la mise à jour des statuts après une cession de parts sociales de SCI ?

La mise à jour des statuts après une cession de parts sociales de SCI implique la modification de la répartition des parts entre les associés. Cette modification doit être approuvée par une assemblée générale et publiée dans un journal d'annonces légales.L'article 1865 du Code civil précise que "la cession de parts sociales doit être constatée par écrit. Elle n'est opposable à la société qu'après signification à celle-ci ou acceptation par elle dans un acte authentique."

Quels sont les avantages et inconvénients de la cession de parts sociales de SCI ?

Les avantages de la cession de parts sociales de SCI incluent la possibilité de réaliser une plus-value et de diversifier les investissements. Les inconvénients peuvent inclure des formalités complexes et des impacts fiscaux significatifs.L'article 1843-4 du Code civil prévoit que "en cas de contestation sur la valeur des parts sociales, celle-ci est déterminée par un expert désigné, soit par les parties, soit, à défaut d'accord entre elles, par le président du tribunal de commerce."

Comment se déroule la publication de l'avis de modification après une cession de parts sociales de SCI ?

La publication de l'avis de modification après une cession de parts sociales de SCI se fait dans un journal d'annonces légales. Cet avis doit mentionner la nouvelle répartition des parts et les modifications statutaires éventuelles.L'article R210-9 du Code de commerce stipule que "les modifications des statuts des sociétés doivent faire l'objet d'une publicité dans un journal d'annonces légales."

Donnez votre avis

Contrat de cession de Parts sociales de SCI

Contrat de cession de Parts sociales de SCI

Modèle de 'Contrat de cession de Parts sociales de SCI' à Télécharger (Format Word MS et Pages pour Mac OS, 15 pages, avec Mise à jour, Modifiable librement, Revente ou Publication interdite)

Nouveau : avec Uplex.fr, signez tous vos documents juridiques (contrats, bons de commande …) avec une signature électronique fiable, sécurisée et reconnue juridiquement (conforme aux standards européens). Signature électronique 100% Sécurisée. En utilisant la signature électronique, vous accélérer votre productivité tout en préservant l’environnement.

QU’EST-CE QU’UNE SIGNATURE ÉLECTRONIQUE ?

Une signature électronique est un symbole ou un ensemble d’autres données au format numérique joints à un document électronique et appliqués ou adoptés par une personne avec l’intention de signer. Le plus souvent, les signatures électroniques prennent la forme d’une image représentant une signature physique.

POURQUOI UTILISER UNE SIGNATURE ÉLECTRONIQUE ?

Le fait de signer électroniquement des documents permet de gagner du temps. Si quelqu’un vous envoie un document à signer, vous n’avez plus à l’imprimer, le signer et le scanner pour enfin le renvoyer. Vous pouvez signer électroniquement le document en quelques minutes et le renvoyer immédiatement. Vous pouvez même ajouter votre signature électronique sur un document à l’aide de votre tablette ou d’un appareil mobile.

LÉGAL, SÉCURISÉ ET PROFESSIONNEL

La signature électronique a une forte valeur légale en France comme dans le reste de l’Union Européenne. Forte de nombreuses jurisprudences en sa faveur, elle a pu depuis quelques années prouver sa valeur juridique. La solution Uplex.fr  est conforme aux exigences techniques de la Signature Electronique Avancée et également de la Signature Electronique Qualifiée (SEQ) au sens du règlement eIDAS.  Des certificats numériques permettant de maximiser la sécurité des transactions et des signatures sont nativement intégrés à nos solutions (conformité aux exigences ETSI). Les signataires n’ont plus besoin d’acheter un certificat numérique avant de pouvoir effectuer une signature. Est intégré, un certificat de signature recevable devant les tribunaux, avec un système de traçabilité numérique complet permettant de confirmer la validité de vos transactions. La solution Uplex.fr repose également sur les normes de chiffrement, les pratiques de conservation et de stockage et la sécurité des données les plus rigoureuses du secteur. En conséquence, vous êtes assuré de l’intégrité des données et ainsi de la légalité de vos transactions.

COMMENT PROFITEZ DE LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE 

Étape 1. Téléchargez un modèle sur Uplex.fr

Étape 2. Adressez-nous par email votre document finalisé (contrat, bon de commande …) ainsi que l’email de votre / vos cocontractant(s).

Étape 3. Cliquez sur le lien « Signez électroniquement votre document » (envoyé également à votre cocontractant).