Statuts de Société civile coopérative d'intérêt maritime

En téléchargement

Téléchargez ce contrat aujourd'hui et votre accès à la plateforme juridique de référence LegalPlanet.pro est inclus :

  • Modèles de contrats en illimité
  • Mises à jour permanentes
  • Vos Conventions Collectives à jour
  • Questions Réponses juridiques gratuites
  • Accès au juridique applicable à votre Métier
Modèle de Statuts à Télécharger (Format Word MS et Pages pour Mac OS, 15 pages, avec Mise à jour, Modifiable librement, Revente ou Publication interdite)

Plus de détails

Qu'est-ce qu'une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

Une Société civile coopérative d'intérêt maritime (SCCIM) est une forme juridique spécifique en France, destinée à regrouper des personnes physiques ou morales pour exercer des activités maritimes. Elle est régie par le Code de commerce et le Code des transports.Selon l'article L. 931-1 du Code de commerce, "Les sociétés civiles coopératives d'intérêt maritime ont pour objet de faciliter, par une action commune, l'exercice de la pêche maritime, de la conchyliculture, de l'aquaculture ou de toute autre activité maritime."

Quels sont les statuts d'une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

Les statuts d'une SCCIM sont des documents juridiques qui définissent les règles de fonctionnement de la société. Ils doivent inclure des informations essentielles telles que la dénomination sociale, l'objet social, le siège social, la durée de la société, et les modalités de fonctionnement.L'article L. 931-2 du Code de commerce précise que "Les statuts doivent être établis par écrit et contenir les mentions obligatoires prévues par la loi, notamment celles relatives à la dénomination sociale, à l'objet social, au siège social, à la durée de la société, et aux modalités de fonctionnement."

Comment créer une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

La création d'une SCCIM nécessite plusieurs étapes, dont la rédaction des statuts, la constitution du capital social, et l'immatriculation au Registre du commerce et des sociétés (RCS). Les fondateurs doivent également tenir une assemblée générale constitutive.Selon l'article L. 931-3 du Code de commerce, "La société est constituée par la signature des statuts par les associés fondateurs et leur dépôt au greffe du tribunal de commerce compétent."

Quels sont les avantages d'une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

Les SCCIM offrent plusieurs avantages, notamment la mutualisation des ressources, la réduction des coûts, et une meilleure gestion des risques. Elles permettent également de bénéficier de certaines aides et subventions spécifiques aux activités maritimes.L'article L. 931-4 du Code de commerce indique que "Les sociétés civiles coopératives d'intérêt maritime peuvent bénéficier de subventions, d'aides financières et de prêts à des conditions préférentielles pour le développement de leurs activités."

Quels sont les inconvénients d'une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

Les SCCIM peuvent présenter certains inconvénients, tels que des contraintes administratives et juridiques, une responsabilité illimitée des associés, et des difficultés de gestion en cas de désaccord entre les membres.L'article L. 931-5 du Code de commerce stipule que "Les associés d'une société civile coopérative d'intérêt maritime sont indéfiniment responsables des dettes sociales à proportion de leur part dans le capital social."

Quelles sont les obligations comptables d'une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

Les SCCIM doivent tenir une comptabilité régulière et sincère, conformément aux dispositions du Code de commerce. Elles doivent également établir des comptes annuels et les déposer au greffe du tribunal de commerce.L'article L. 931-6 du Code de commerce précise que "Les sociétés civiles coopératives d'intérêt maritime sont tenues de tenir une comptabilité régulière et sincère, de dresser des comptes annuels et de les déposer au greffe du tribunal de commerce."

Comment fonctionne la gouvernance d'une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

La gouvernance d'une SCCIM est assurée par des organes de direction et de contrôle, tels que l'assemblée générale des associés, le conseil d'administration, et le commissaire aux comptes. Les décisions importantes sont prises en assemblée générale.L'article L. 931-7 du Code de commerce indique que "Les décisions importantes concernant la société sont prises en assemblée générale des associés, conformément aux dispositions des statuts et de la loi."

Quels sont les droits et obligations des associés d'une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

Les associés d'une SCCIM ont des droits et des obligations, notamment le droit de participer aux assemblées générales, de voter, et de percevoir des dividendes. Ils ont également l'obligation de contribuer au capital social et de respecter les statuts.L'article L. 931-8 du Code de commerce stipule que "Les associés ont le droit de participer aux assemblées générales, de voter, et de percevoir des dividendes. Ils ont l'obligation de contribuer au capital social et de respecter les statuts."

Comment se déroule la dissolution d'une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

La dissolution d'une SCCIM peut être volontaire ou judiciaire. Elle nécessite une décision en assemblée générale extraordinaire et la nomination d'un liquidateur. Les actifs de la société sont ensuite répartis entre les associés.L'article L. 931-9 du Code de commerce précise que "La dissolution de la société est décidée en assemblée générale extraordinaire et entraîne la nomination d'un liquidateur chargé de réaliser l'actif et de régler le passif."

Quelles sont les formalités de publicité pour une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

Les SCCIM doivent respecter des formalités de publicité, notamment la publication de la création, des modifications statutaires, et de la dissolution dans un journal d'annonces légales. Elles doivent également s'immatriculer au RCS.L'article L. 931-10 du Code de commerce indique que "Les sociétés civiles coopératives d'intérêt maritime doivent publier la création, les modifications statutaires, et la dissolution dans un journal d'annonces légales et s'immatriculer au Registre du commerce et des sociétés."

Quels sont les critères d'éligibilité pour créer une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

Pour créer une SCCIM, les fondateurs doivent être des personnes physiques ou morales exerçant une activité maritime. Ils doivent également respecter les conditions légales et réglementaires en vigueur.L'article L. 931-11 du Code de commerce stipule que "Les fondateurs d'une société civile coopérative d'intérêt maritime doivent être des personnes physiques ou morales exerçant une activité maritime et respecter les conditions légales et réglementaires en vigueur."

Comment se déroule l'assemblée générale d'une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

L'assemblée générale d'une SCCIM se réunit au moins une fois par an pour approuver les comptes annuels et prendre des décisions importantes. Les convocations et les délibérations doivent respecter les dispositions des statuts et de la loi.L'article L. 931-12 du Code de commerce précise que "L'assemblée générale se réunit au moins une fois par an pour approuver les comptes annuels et prendre des décisions importantes. Les convocations et les délibérations doivent respecter les dispositions des statuts et de la loi."

Quels sont les documents à fournir pour l'immatriculation d'une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

Pour immatriculer une SCCIM, il faut fournir plusieurs documents, dont les statuts signés, un formulaire M0, une attestation de dépôt des fonds, et une publication dans un journal d'annonces légales.L'article L. 931-13 du Code de commerce indique que "Pour l'immatriculation, il faut fournir les statuts signés, un formulaire M0, une attestation de dépôt des fonds, et une publication dans un journal d'annonces légales."

Comment modifier les statuts d'une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

La modification des statuts d'une SCCIM nécessite une décision en assemblée générale extraordinaire. Les modifications doivent être enregistrées et publiées dans un journal d'annonces légales.L'article L. 931-14 du Code de commerce stipule que "La modification des statuts nécessite une décision en assemblée générale extraordinaire, et les modifications doivent être enregistrées et publiées dans un journal d'annonces légales."

Quels sont les types d'activités maritimes éligibles pour une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

Les SCCIM peuvent exercer diverses activités maritimes, telles que la pêche, la conchyliculture, l'aquaculture, et le transport maritime. Elles doivent respecter les réglementations spécifiques à chaque activité.L'article L. 931-15 du Code de commerce précise que "Les sociétés civiles coopératives d'intérêt maritime peuvent exercer des activités telles que la pêche, la conchyliculture, l'aquaculture, et le transport maritime, en respectant les réglementations spécifiques."

Comment se répartissent les bénéfices dans une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

Les bénéfices d'une SCCIM sont répartis entre les associés proportionnellement à leur part dans le capital social, après déduction des réserves légales et statutaires. Les modalités de répartition sont définies dans les statuts.L'article L. 931-16 du Code de commerce indique que "Les bénéfices sont répartis entre les associés proportionnellement à leur part dans le capital social, après déduction des réserves légales et statutaires, selon les modalités définies dans les statuts."

Quels sont les contrôles et audits obligatoires pour une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

Les SCCIM doivent se soumettre à des contrôles et audits, notamment par un commissaire aux comptes, pour vérifier la régularité et la sincérité de leur comptabilité. Ces contrôles sont obligatoires selon la taille et l'activité de la société.L'article L. 931-17 du Code de commerce stipule que "Les sociétés civiles coopératives d'intérêt maritime doivent se soumettre à des contrôles et audits par un commissaire aux comptes, pour vérifier la régularité et la sincérité de leur comptabilité."

Comment se déroule la liquidation d'une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

La liquidation d'une SCCIM est effectuée par un liquidateur nommé en assemblée générale. Le liquidateur réalise l'actif, règle le passif, et répartit le solde entre les associés. La liquidation doit être publiée et enregistrée.L'article L. 931-18 du Code de commerce précise que "La liquidation est effectuée par un liquidateur nommé en assemblée générale, qui réalise l'actif, règle le passif, et répartit le solde entre les associés. La liquidation doit être publiée et enregistrée."

Quels sont les recours en cas de litige dans une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

En cas de litige, les associés d'une SCCIM peuvent recourir à la médiation, à l'arbitrage, ou aux tribunaux compétents. Les statuts peuvent prévoir des clauses de résolution des conflits.L'article L. 931-19 du Code de commerce indique que "En cas de litige, les associés peuvent recourir à la médiation, à l'arbitrage, ou aux tribunaux compétents. Les statuts peuvent prévoir des clauses de résolution des conflits."

Comment intégrer de nouveaux associés dans une Société civile coopérative d'intérêt maritime ?

L'intégration de nouveaux associés dans une SCCIM nécessite l'accord des associés existants et la modification des statuts. Les nouveaux associés doivent souscrire au capital social et respecter les conditions prévues par les statuts.L'article L. 931-20 du Code de commerce stipule que "L'intégration de nouveaux associés nécessite l'accord des associés existants, la modification des statuts, et la souscription au capital social par les nouveaux associés, selon les conditions prévues par les statuts."

Donnez votre avis

Statuts de Société civile coopérative d'intérêt maritime

Statuts de Société civile coopérative d'intérêt maritime

Modèle de Statuts à Télécharger (Format Word MS et Pages pour Mac OS, 15 pages, avec Mise à jour, Modifiable librement, Revente ou Publication interdite)

Nouveau : avec Uplex.fr, signez tous vos documents juridiques (contrats, bons de commande …) avec une signature électronique fiable, sécurisée et reconnue juridiquement (conforme aux standards européens). Signature électronique 100% Sécurisée. En utilisant la signature électronique, vous accélérer votre productivité tout en préservant l’environnement.

QU’EST-CE QU’UNE SIGNATURE ÉLECTRONIQUE ?

Une signature électronique est un symbole ou un ensemble d’autres données au format numérique joints à un document électronique et appliqués ou adoptés par une personne avec l’intention de signer. Le plus souvent, les signatures électroniques prennent la forme d’une image représentant une signature physique.

POURQUOI UTILISER UNE SIGNATURE ÉLECTRONIQUE ?

Le fait de signer électroniquement des documents permet de gagner du temps. Si quelqu’un vous envoie un document à signer, vous n’avez plus à l’imprimer, le signer et le scanner pour enfin le renvoyer. Vous pouvez signer électroniquement le document en quelques minutes et le renvoyer immédiatement. Vous pouvez même ajouter votre signature électronique sur un document à l’aide de votre tablette ou d’un appareil mobile.

LÉGAL, SÉCURISÉ ET PROFESSIONNEL

La signature électronique a une forte valeur légale en France comme dans le reste de l’Union Européenne. Forte de nombreuses jurisprudences en sa faveur, elle a pu depuis quelques années prouver sa valeur juridique. La solution Uplex.fr  est conforme aux exigences techniques de la Signature Electronique Avancée et également de la Signature Electronique Qualifiée (SEQ) au sens du règlement eIDAS.  Des certificats numériques permettant de maximiser la sécurité des transactions et des signatures sont nativement intégrés à nos solutions (conformité aux exigences ETSI). Les signataires n’ont plus besoin d’acheter un certificat numérique avant de pouvoir effectuer une signature. Est intégré, un certificat de signature recevable devant les tribunaux, avec un système de traçabilité numérique complet permettant de confirmer la validité de vos transactions. La solution Uplex.fr repose également sur les normes de chiffrement, les pratiques de conservation et de stockage et la sécurité des données les plus rigoureuses du secteur. En conséquence, vous êtes assuré de l’intégrité des données et ainsi de la légalité de vos transactions.

COMMENT PROFITEZ DE LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE 

Étape 1. Téléchargez un modèle sur Uplex.fr

Étape 2. Adressez-nous par email votre document finalisé (contrat, bon de commande …) ainsi que l’email de votre / vos cocontractant(s).

Étape 3. Cliquez sur le lien « Signez électroniquement votre document » (envoyé également à votre cocontractant).