Statuts de SASU de Conseil en Management

49,90 €

Statuts de SASU de Conseil en Management à télécharger. Les mises à jour et alertes juridiques sur la profession de Cabinet de Conseil sont offertes avec le département droit des affaires de la plateforme juridique Actoba.com

Plus de détails

OBJET DES STATUTS DE SASU DE CONSEIL EN MANAGEMENT

 

Statuts de SASU de Conseil en Management à télécharger. La Société a pour objet, entre autres,  le Conseil et l'assistance opérationnelle apportés à des entreprises et autres organisations sur des questions de gestion, telles que la planification d'entreprise stratégique et organisationnelle, la reconfiguration de processus, la gestion du changement, la réduction des coûts et d'autres questions financières, les objectifs et les politiques de marketing, les politiques, les pratiques et la planification en matière de ressources humaines, les stratégies de rémunération et retraite, la planification de la production et du contrôle ; le conseil et l'assistance en matière financière (ingénierie, planification, expertises, etc.) ;  le  conseil et l'assistance aux entreprises ou organismes divers en matière de relations publiques et de communication interne ou externe ;  le conseil et l'assistance en matière de mise en œuvre et gestion de projets ; l’assistance à la création et au développement des entreprises ; la négociation et la prescription de solutions en matière informatique ….

 

SASU DE CONSEIL EN MANAGEMENT : UN PERIMETRE LARGE

 

La FEACO (European Federation of Management Consulting Associations) définit le conseil en management comme : « Le Conseil en Management consiste à fournir, en toute indépendance, conseil et assistance sur des questions de management. Ceci inclut notamment l’identification et l’étude de problèmes et/ou opportunités, la recommandation d’actions appropriées et l’aide à leur mise en œuvre. » Pour le SYNTEC, le rôle des conseils en management est "d'assister les dirigeants dans leurs tâches, qu'il s'agisse d'apporter une aide à la réflexion et à la décision, la solution à une situation de crise ou une aide à la stratégie de transformation". Les sociétés de conseil en management peuvent être soit généralistes, soit spécialisées dans un domaine de compétences : stratégie, organisation, ressources humaines, etc. Syntec Management, le principal syndicat professionnel du secteur, répertorie treize domaines d'intervention de ses adhérents : accompagnement du changement,  e-Business, finance, gestion de l'emploi, management environnemental, marketing et vente, organisation, qualité, ressources humaines, spécificités conjoncturelles, stratégie, systèmes d'information, technologie.  En France, le Syntec estime en 2007 le chiffre d'affaires du conseil en management aux alentours de 5,65 milliards d'euros, sur la même base de calcul que les années précédentes, auxquels il convient d'ajouter 2,42 milliards en provenance des petites structures . Depuis les années 80, le marché français a rattrapé une grande partie de son retard par rapport aux pays anglo-saxons. Le marché est devenu plus mature, les clients, plus exigeants, réclament plus de valeur ajoutée, plus d'analyse et des résultats visibles. Le marché du conseil en management est cependant moins développé en France que chez nos voisins allemands et britanniques, en raison d'une absence de "culture du conseil" dans l'hexagone, à la différence des pays anglo-saxons : selon l'étude FEACO-Eurostat de juillet 2007, le chiffre d'affaires 2006 des sociétés de conseil en management françaises représente 0,4 % du PNB, contre 1,1 % au Royaume Uni et 0,9 % en Allemagne. Ces deux pays représentent à eux deux plus de la moitié du total européen en chiffre d'affaires.

 

ACTIVITES DU CONSEIL EN MANAGEMENT EN FRANCE

 

Selon le CROCIS, l'Ile-de-France représente 50 % des établissements et 62 % des effectifs français du conseil. C'est également dans la région-capitale que se trouvent 13 des 15 plus grands établissements français et 80 % des établissements de plus de 200 salariés. La santé et les évolutions des établissements franciliens impactent donc fortement l'ensemble du secteur, notamment en termes d'emploi. Cette concentration géographique est bien sûr liée à la proximité des sièges sociaux et des centres de décision des grandes entreprises qui font appel au conseil. L'Ile de-France domine ainsi sans partage le domaine du conseil, la deuxième région française dans l'emploi du conseil ne représentant que 8 % des effectifs, bien loin derrière les 62 % de la région-capitale. Le conseil pour les affaires et la gestion proprement dit, c'est-à-dire à l'exclusion du conseil en ressources humaines et en relations publiques représente au plan national, plus de 80 % des entreprises et des emplois du secteur.

 

SASU DE CONSEIL EN MANAGEMENT : UNE STRUCTURE IDEALE

 

Le secteur du conseil est majoritairement constitué de petites structures. En effet, près de 80 % du secteur est constitué d'établissements sans salarié, et plus de 90 % des établissements ont moins de trois salariés, tandis qu'à peine 0,5 % ont plus de 50 salariés, et 0,2 % ont plus de 100 salariés. La branche est ainsi partagée entre de nombreuses très petites structures et une quinzaine de très gros cabinets de conseil d'envergure mondiale de plus de 500 salariés.

 

CHIFFRES DE LA CREATION DE SOCIETES DE CONSEIL

 

Selon l’INSEE, entre 2000 et 2007, le nombre de créations d'entreprises dans le conseil a augmenté de 44 %, pour atteindre plus de 7 200 créations. Sa croissance a été particulièrement forte entre 2002 et 2004, et s'est maintenue depuis à un niveau élevé. Les créations de sociétés de conseil1 constituent plus de 60 % des créations franciliennes dans le secteur des études, du conseil et de l'assistance (activités juridiques, activités comptables, études de marché et sondages, conseil pour les affaires et la gestion, administration d'entreprises). Elles représentent 36 % des créations dans les services aux entreprises. En effet, le secteur du conseil ne présente pas de barrières à l'entrée, ce qui provoque un afflux massif de créateurs dans la profession, sans que leur activité soit forcément viable : l'Ile-de-France a enregistré 2 271 cessations et 405 défaillances d'entreprises en 2007. Le taux de défaillance francilien est de 1,09 % pour 2007, un peu inférieur au taux français qui est de 1,2 %. CICF Management estime que près de 25 % des cabinets qui se créent disparaissent dans les 12 mois après leur création.  

 

Description de ce modèle de Statuts de SASU de Conseil en Management :

- Format : Word  
- Téléchargement immédiat : oui 
- 21 pages  
- Mise à jour : Oui 
- Modifiable librement : Oui 
- Revente / Publication : interdite  

 

Questions Réponses

Pas encore de question, posez-la vôtre

Donnez votre avis

Statuts de SASU de Conseil en Management

Statuts de SASU de Conseil en Management

Statuts de SASU de Conseil en Management à télécharger. Les mises à jour et alertes juridiques sur la profession de Cabinet de Conseil sont offertes avec le département droit des affaires de la plateforme juridique Actoba.com

Nouveau : avec Uplex.fr, signez tous vos documents juridiques (contrats, bons de commande …) avec une signature électronique fiable, sécurisée et reconnue juridiquement (conforme aux standards européens). Signature électronique 100% Sécurisée. En utilisant la signature électronique, vous accélérer votre productivité tout en préservant l’environnement.

QU’EST-CE QU’UNE SIGNATURE ÉLECTRONIQUE ?

Une signature électronique est un symbole ou un ensemble d’autres données au format numérique joints à un document électronique et appliqués ou adoptés par une personne avec l’intention de signer. Le plus souvent, les signatures électroniques prennent la forme d’une image représentant une signature physique.

POURQUOI UTILISER UNE SIGNATURE ÉLECTRONIQUE ?

Le fait de signer électroniquement des documents permet de gagner du temps. Si quelqu’un vous envoie un document à signer, vous n’avez plus à l’imprimer, le signer et le scanner pour enfin le renvoyer. Vous pouvez signer électroniquement le document en quelques minutes et le renvoyer immédiatement. Vous pouvez même ajouter votre signature électronique sur un document à l’aide de votre tablette ou d’un appareil mobile.

LÉGAL, SÉCURISÉ ET PROFESSIONNEL

La signature électronique a une forte valeur légale en France comme dans le reste de l’Union Européenne. Forte de nombreuses jurisprudences en sa faveur, elle a pu depuis quelques années prouver sa valeur juridique. La solution Uplex.fr  est conforme aux exigences techniques de la Signature Electronique Avancée et également de la Signature Electronique Qualifiée (SEQ) au sens du règlement eIDAS.  Des certificats numériques permettant de maximiser la sécurité des transactions et des signatures sont nativement intégrés à nos solutions (conformité aux exigences ETSI). Les signataires n’ont plus besoin d’acheter un certificat numérique avant de pouvoir effectuer une signature. Est intégré, un certificat de signature recevable devant les tribunaux, avec un système de traçabilité numérique complet permettant de confirmer la validité de vos transactions. La solution Uplex.fr repose également sur les normes de chiffrement, les pratiques de conservation et de stockage et la sécurité des données les plus rigoureuses du secteur. En conséquence, vous êtes assuré de l’intégrité des données et ainsi de la légalité de vos transactions.

COMMENT PROFITEZ DE LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE 

Étape 1. Téléchargez un modèle sur Uplex.fr

Étape 2. Adressez-nous par email votre document finalisé (contrat, bon de commande …) ainsi que l’email de votre / vos cocontractant(s).

Étape 3. Cliquez sur le lien « Signez électroniquement votre document » (envoyé également à votre cocontractant).